Les apports du voyage d’Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant de l’antiquaire lyonnais Jacob Spon (1647-1685)

Yves Moreau (Université Jean Moulin Lyon 3, LARHRA)

Yves Moreau est docteur en histoire moderne de l’université de Lyon. Il est ingénieur d’études à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et chercheur associé au LARHRA – Laboratoire de Recherche historique Rhône Alpes – UMR CNRS 5190. Ses travaux portent sur l’insertion du médecin antiquaire lyonnais Jacob Spon (1647-1685) dans les réseaux d’échanges savants de la République des Lettres.

Le médecin antiquaire lyonnais Jacob Spon (1647-1685) est connu pour avoir défini le premier l’archéologie en tant que science de terrain et son voyage, effectué entre 1674 et 1676, est le jalon le plus important de ce travail de théorisation. Spon revint d’Orient chargé de manuscrits, médailles, dessins et relevés d’inscriptions. Ce corpus documentaire fut convoqué pour tous ses travaux d’antiquariat et en premier lieu pour la relation qu’il tira de son périple, publiée en 1678 : Voyage d’Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant. L’importance scientifique de cet ouvrage fut immédiatement reconnue de l’Europe savante. Elle accrut sa réputation d’antiquaire en l’insérant dans les circuits d’échanges de la République des Lettres. Notre communication examinera les retombées de ce voyage en mobilisant les sources manuscrites (correspondances épistolaires, dessins, carnets de notes), et imprimées (ouvrages, gravures) liées au savant lyonnais.

Portrait de Jacob Spon “vêtu à l’arménienne”, dans l’édition français de son Voyage d’Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant parue en 1678.

Gravure tirée de l’édition hollandaise du Voyage d’Italie, de Dalmatie de Grèce et du Levant, publiée en 1689 à La Haye.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Haude Morvan (7 mai 2024). Les apports du voyage d’Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant de l’antiquaire lyonnais Jacob Spon (1647-1685). Dans l'œil des antiquaires. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nhq


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search