L’abbé Barthélemy (1716-1795) en Italie et le jeune Anacharsis en Grèce : du voyage érudit à la fiction antiquaire

Chantal Grell (Paris-Saclay)

Chantal Grell a été chargée de recherche au CNRS puis professeur d’histoire moderne à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle a publié et dirigé de nombreux ouvrages sur l’histoire intellectuelle du XVIIIe siècle en France, notamment Le dix-huitième siècle et l’antiquité en France : 1680-1789 (1995).

En 1755, alors qu’il est à Rome, l’abbé Barthélemy, membre de l’Académie des inscriptions, garde des médailles du roi et ami de Caylus, se propose d’écrire la relation d’un voyage dans la Rome de Léon X qui « présenterait un des plus intéressants et des plus utiles spectacles pour l’histoire de l’esprit humain ». Il y renonce pour un nouveau décor : la Grèce de Philippe et d’Alexandre, « moyen de renfermer dans un espace circonscrit ce que l’histoire grecque nous offre de plus intéressant… Je saisis cette idée et, après l’avoir longtemps méditée, je commençais à l’exécuter en 1757, à mon retour d’Italie ». Fruit de 30 années de travail, Les Voyages du jeune Anacharsis paraissent en 1788. Si l’expérience concrète des ruines romaines, des fresques et des vestiges des cités vésuviennes et de la mosaïque de Palestrine, élargit sa vision de l’antiquité, il n’a de la Grèce qu’une connaissance livresque et antiquaire. Mais la meilleure pour partager cette familiarité nouvelle passe, à ses yeux, par le voyage imaginaire en Grèce. Ce roman, aujourd’hui fort oublié, eut 15 éditions entre 1788 et 1821 et fut réimprimé jusqu’en 1893.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Haude Morvan (7 mai 2024). L’abbé Barthélemy (1716-1795) en Italie et le jeune Anacharsis en Grèce : du voyage érudit à la fiction antiquaire. Dans l'œil des antiquaires. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nd1


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search